Les débuts

Dès 2010, Peter Bijvelds a commencé à penser que les bus électriques pourraient être une solution aux divers défis auxquels nous faisons face, comme la qualité de l’air en ville et la durabilité. Peter Bijvelds a dès lors lancé le projet Ebusco sous forme de start-up sur ce qui était alors encore à l’époque un marché de niche. Ebusco s’est rapidement rendu compte qu’elle se focalisait sur un marché qui n’existait pas encore. L’idée du produit a germé sous forme d’une « combinaison parfaite de composants électriques et d’un éventail correspondant d’autres composants ». En 2012, deux ans après la phase de projet, Ebusco BV voyait officiellement le jour.

Nos nombreuses années d’expérience et notre savoir-faire acquis nous donnent une longueur d’avance considérable

Dès le tout début, nous avons constamment eu pour ambition de développer les meilleurs bus électriques. Nous ne sommes pas entravés par l’héritage auquel les fabricants de bus diesel bien établis sont chaque jour confrontés. Nous associons une technologie éprouvée, de nouvelles informations et des techniques flexibles à un mélange équilibré de collaborateurs du secteur et de l’extérieur afin de créer un environnement innovant et créatif. Nous avons été le premier fabricant européen à recevoir une homologation européenne pour nos bus électriques !

Notre attitude « tout est possible » nous a permis de passer de la caserne de pompiers d’Helmond où Ebusco a fait ses premiers pas en 2012 à une équipe de plus de 600 personnes dans des locaux modernes à Deurne. Les connaissances et les compétences de notre personnel servent aujourd’hui à développer, fabriquer et commercialiser les solutions de mobilité de demain.

Chronologie

Constitution d’Ebusco B.V., qui commence à développer le premier prototype à Helmond, en partie grâce à un prêt à l’innovation du Ministère des Affaires étrangères. Avec son bus de 12 mètres à longue autonomie, Ebusco est le premier fabricant européen à recevoir la réception par type de véhicule pour les bus électriques. Les premiers systèmes de recharge Ebusco sont également livrés en 2012.

2012

En 2013, nous avons présenté notre premier bus, l'Ebusco 1.0, au salon IAA de Hanovre. L'Ebusco 1.0 a reçu de bonnes impressions lors de l'exposition, mais nous avons également suscité beaucoup de réticences sur les bus à émission zéro.

2014

Le premier bus Ebusco 1.0 sur route a roulé à Helsinki - Finlande. Grace à notre autonomie, à l'époque impressionnante, nous avons peu à peu convaincu le marché d'investir dans des bus 100% électriques.

2013

Avec toutes les données et les informations que nous avons recueillies de l'Ebusco 1.0, nous avons amélioré notre bus et introduit l'Ebusco 2.0. Ce bus avait déjà une autonomie de 300 km à l'époque.

2014

Ebusco remporte l’ECW Ecology Award à Busworld 2015.

2015

Signature de l’Accord zéro émission. Les autorités provinciales et les régions urbaines conviennent de la sorte avec le gouvernement de viser ensemble des transports régionaux avec des bus 100 % zéro émission à l'horizon 2030. À compter de 2025, tous les nouveaux bus de transports publics acquis devront être de type zéro émission. ING acquiert des participations minoritaires au sein d’Ebusco. ING prévoit un énorme potentiel pour les bus Ebusco. Un contrat de partenariat en innovation est signé avec MVG, l’entreprise de transports publics de Munich. Nous collaborons avec MVG pour réaliser d’autres innovations dans le domaine des bus électriques légers et des véhicules autonomes.

2016

Le roi et la reine des Pays-Bas ont visité Paris et ont été transportés à travers la ville avec notre bus Ebusco.

2018

Un processus de deux ans aboutit à une approche révolutionnaire et unique du développement de bus électriques. Le résultat ? Le lancement de notre prototype de bus léger Ebusco 3.0 avec une carrosserie 100 % composite.

2019

Fin 2020, Ebusco livre 156 bus et cars électriques à Transdev, la société-mère de Connexxion. Cette commande représente une valeur totale d’environ 130 millions €. Les bus contribuent à des transports plus propres et plus silencieux dans les régions d’Amsterdam Meerlanden et Harlem Ijmond. Cette commande représente le plus grand nombre de bus zéro émission jamais livrés à ce jour en une année en Europe. Depuis 2020, plus de 300 bus Ebusco circulent dans sept pays européens, notamment dans de grandes villes dont Amsterdam, Paris, Francfort et Munich.

2020

Ebusco est cotée à l'Euronext - Amsterdam après que Peter Bijvelds lui-même frappe le gong en compagnie de ses amis, sa famille et ses investisseurs.

2021

Le hall de production a été étendu de 7.000m2 à 21.000m2 afin de démarrer la production des autobus 3.0 à Deurne. Cette année, Ebusco a remporté le prix de l'innovation JEC Composites et le prix de l'innovation automobile pour avoir développé ce véhicule 3.0 avec une carrosserie entièrement en matériaux composite. Par ailleurs le 22 octobre, la cotation officielle en bourse d'Ebusco a lieu sous le nom de EBUS à la bourse d'Amsterdam. Le même mois, l'usine Ebusco 3.0 est officiellement inaugurée par le roi Willem-Alexander. Enfin en décembre, ce véhicule a reçu l'homologation pour circuler dans l'ensemble des pays membres de l'Union Européenne. C'est le premier autobus électrique en matériau composite à revoir cette homologation. Le premier véhicule sera livré à SWM Munich.

2021

La première Ebusco 3.0 est livrée à notre client à Munich et a fait ses premiers kilomètres sur la route.

2021

10e anniversaire d'ebusco

2022

Ebusco se lance en Australie. Avec l’introduction de l’Ebusco 2.2, Ebusco prend les premières mesures dans ses plans d’expansion en Australie.